Sélénite 4 mm

Nouveau

Sélénite 4 mm, Cordon de +/- 88pc

Photo non contractuelle, prise d'un lot

Pièce 100% naturelle.

En stock : 30

Disponibilité : En stock, livraison de 3 à 10 jours

21,00€ TTC

Gagnez 2 points fidélité en ajoutant ce produit à votre commande. Soit une réduction de 0,20€ sur votre prochaine commande.

La Sélénite est un minéral, qui peut être considéré comme une variété du gypse si l'on suit les habitudes anglo-saxonnes ou un synonyme si l'on suit l'usage francophone. Le nom «Sélénite» est donc un synonyme de gypse, qui a été utilisé historiquement pour décrire la variété transparente, par opposition au gypse satiné pour la variété fibreuse et l’albâtre pour la forme massive à grains fins. 
La Sélénite que nous connaissons tous avec son aspect fibreux serais plus justement appellé « gypse fibreux » car la véritable Sélénite est transparent. Au Moyen Âge, des mines furent découvertes dans la région de Gotha en Allemagne. Les cristaux de grande taille furent utilisés pour protéger les images de la Vierge, d'où leur nom de Marienglas (en allemand, verre de Marie).

Le gypse peut être formé géologiquement par cristallisation à partir d'eau de mer sursaturée en sulfate de calcium, en raison de sa faible solubilité dans l'eau. Le gypse est précipité chimiquement de la même manière que le sel dans un bassin maritime étranglé ou un lac intérieur, où l'apport d'eau douce sur une longue période est inférieur à l'évaporation. On suppose que les gisements d’anhydrite d'aujourd'hui ont été déposés à l'origine sous forme de boue de gypse. Ce n'est qu'avec l'augmentation de la couverture par d'autres roches que le gypse s'est transformé en anhydrite par assèchement. 
La pierre de gypse qui se trouve aujourd'hui près de la surface a été formée par une nouvelle absorption d'eau de l’anhydrite. Cependant, on le trouve aussi dans les cheminées volcaniques (dites fumées blanches), où il peut être formé par réaction de l'acide sulfurique qui s'échappe avec le calcaire.
Le gypse peut être produit en association avec l'anhydrite, l'aragonite, la calcite, la célestine, la dolomite, l'halite et le soufre, entre autres.

Gypse cristallin dans des argiles
La formation de gypse cristallin dans les argiles, soit sous forme de monocristaux, soit sous forme d'agrégats de monocristaux - éventuellement sous forme de roses - est basée sur l'altération de la pyrite ou de la marcasite en acide sulfurique et en sulfate de fer. Les ions sulfate libérés dans ce processus réagissent avec la chaux de l'argile. Comme l'altération et la formation de sulfate se font lentement, la croissance des cristaux est également contrôlée et lente, par diffusion. Il y a donc peu de cristaux grands cristaux  et de nombreux petits.